Partager la Deûle urbaine

Publié le par Santes Nature

Florian Lambois, porte-parole de la promotion de l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille (ENSPAL, à Villeneuve-d’Ascq), section paysage, est venu présenter le projet "Partager la Deûle urbaine" en première partie de l'assemblée générale qui a eu lieu vendredi 8 mars 2019.

Ce projet est une commande de l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille métropole (ADULM) et des Ports de Lille dans le cadre de leurs études.

Les cours d'eau autour de la métropole lilloise ont joué un rôle majeur pour le développement économique de ce territoire. "Pendant des siècles, le réseau des fleuves et canaux s’est développé de manière considérable en lien avec le développement économique et l’aménagement urbain de la métropole. Pourtant, suite au déclin industriel, la capacité de ces cours d’eau à constituer un support majeur de la reconquête urbaine et du renouveau écologique n’a fait l’objet d’une prise de conscience que progressivement et reste largement sous-exploitée."

Après un diagnostic, de Quesnoy-sur-Deûle à Bauvin, les étudiants se sont attribués différents projets par tronçon le long de la Deûle. L’équipe a ensuite produit un schéma directeur (« master plan ») pour figurer les possibles aménagements des berges. Chaque étudiant était invité à développer un projet sur une partie précise de la rivière. Florian Lambois et Gabrielle Billaudel, ont donc élaboré leur projet pour la mise en valeur du cours d'eau de la Tortue, rivière parallèle à la Deûle qui traverse Santes et contourne le port de Santes.

Ils souhaitent créer un parcours de promenade le long de la Deûle, via le Port, la Rache, la rue Marguerite Leplat. Mais le Port de Santes présente un obstacle (grille à l'entrée et à la sortie, et chemin de halage bloqué). Le projet contourne donc le port et "requalifie ses limites pour désenclaver les franges urbaines de Santes. Entre le port et Santes, plusieurs cheminements publics, à forte valeur paysagère et écologique, sont imaginés." Ils proposent donc des passages en hauteur, éventuellement sur les toits des entrepôts, afin de pouvoir découvrir l’activité portuaire !

Source :
› ENSAP ; ADULM ; Ports de Lille, Partager la Deûle urbaine, L’atelier public de paysage, 2018, n°10, 36 p.
› Le parc bleu de l’eurométropole, Eurométropole LilleKortrijk-Tournai 2018, 191 p.
http://www.espaces-transfrontaliers.org/fileadmin/user_upload/Le_parc_bleu_de_l_eurometropole.pdf
Cadre de vie et attractivité : retour d'expérience, défis et axes de progrès pour la métropole, Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole, Septembre 2018, 46 p. 
https://www.adu-lille-metropole.org/wp-content/uploads/2018/09/AttractCadreVie_web.pdf
Santes  : un travail étudiant pour remettre la Deûle au cœur des usages urbains, La Voix du Nord, 5 mars 2019
http://www.lavoixdunord.fr/547300/article/2019-03-05/un-travail-etudiant-pour-remettre-la-deule-au-coeur-des-usages-urbains

Partager la Deûle urbaine
Partager la Deûle urbaine
Partager la Deûle urbaine
Partager la Deûle urbaine
Partager la Deûle urbaine
Partager la Deûle urbaine
Partager la Deûle urbaine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article